mardi 19 février 2013

Une buche en équilibre sur la braise.
Des voix confidentes qui fuient le temps
Et ces deux coupes dessechées
Au parfum de champagne.
Un baiser sur le cristal
Et le reflet indolent de la flamme
Comme un voile sur l'objet de sable.
Une odeur de paix
Et d'autres ombres intimes
Lèchent les murs de touches molles
Tout est pretexte à la mesure.
Une buche en équilibre sur la braise
Ce soir, a trompé la mort.
Une fourmi minuscule
Echappe à son destin.

JN Spuarte Poeme 31


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire